La flexibilité des changes : plutôt un top ou flop?

Vous en aviez sûrement entendu parlé dans un café, ou quand vous étiez en taxi, sur la radio ou même sur le fil d’actualité des réseaux sociaux. En tout cas, la nouvelle a crée une zizanie dans la population marocaine et a été sujet de posts Facebook lors de la publication du communiqué officiel à propos de la flexibilité des changes qui entrera officiellement en vigueur au Maroc ce Lundi 15 Janvier 2018.

M. El Khalfi, porte-parole du gouvernement, a publié la déclaration suivante: « Le ministère de l’Economie et des Finances, après avis de Bank Al-Maghrib, décide d’adopter à partir de lundi, un nouveau régime de change où la parité du Dirham est déterminée à l’intérieur d’une bande de fluctuation  de ± 2,5% contre ±0,3% actuellement’’

La décision n’était pas résultante du conseil de gouvernement uniquement, mais le FMI avait déjà recommandé en Novembre dernier ‘d’y aller dès que possible’, après avis de Bank Al-Maghrib, bien évidemment.

Bien que la décision du changement de régime ait bien été étudiée, une bonne partie de la population marocaine s’en soucie en affirmant que l’économie du pays est encore fragile et pense que le nouveau régime n’aboutira qu’à une augmentation des prix des produits locaux, tandis que l’autre partie constate que l’environnement macro du pays est assez stable et pense que la décision est avantageuse vu qu’elle encouragera l’investissement au sein du pays, évitera les crises économiques graves et par la suite consacrera le MAD en tant que devise internationale.

En tout cas, la question qui se pose est : est-ce le nouveau régime sera en faveur de l’économie ou en son détriment?  Vous en dîtes quoi?

You must be logged in to post a comment Login

'